You are here

Rapport de deuxième Congrès des Verts Africains

                                                      FEDERATION DES VERTS AFRICAINS

REPORT FOR THE 2nd AFRICAN GREENS CONGRESS

28th -29th March, 2012, Dakar, Senegal

Le deuxième congrès des Verts africains avait lieu du 28 au 29 mars à Dakar, au Sénégal au Centre BCEAO.

Hébergé par la Fédération Démocratique des Ecologistes du Sénégal (FEDES), ce congrès avait lieu quelques jours avant le 3ème Congrès des Verts mondiaux.

La cérémonie officielle d'ouverture était présidée par Mme Fadimata Bintou Touré Diallo, présidente du parti Vert du Mali, M. Ram Ouedraogo, président du parti Vert du Burkina Faso et Prof.Papa Meissa Dieng, secrétaire-général de la FEVA et secrétaire des relations internationales de la FEDES.

Les paroles de bienvenue étaient prononcées par Mme. Daniella Police Michel du parti Vert de l'île Maurice, Mme Fatima Alaoui du parti Vert du Maroc, Dr.Idris Muslim, président de la Fédération des Verts ouest-africains, M. El Ali Haidar, président des Verts sénégalais (notre hôte) et les paroles d'ouverture par le président de la FEVA, M. Frank Habineza, président du parti Vert du Rwanda.

Après la cérémonie d’ouverture, M. Frank Habineza a présenté le rapport des activites fait par la FEVA depuis  Avril 2010 - Mars 2012.

Mme Anne Marie Bihirabake, Vice-présidente des Verts du Burundi/Coordinatrice de femmes de la FEVA et Prof.Papa Meissa Dieng, secrétaire-général de la FEVA étaient les modérateurs.

 Le rapport nous a fourni des détails sur l’histoire récente de la FEVA et les efforts entrepris, de suite à plusieurs années d’empêchements pour faire fonctionner une fédération politique. Le Rapport des activites  de la FEVA est en annèxe.

Après la pause-déjeuner, le Président a présenté les activités prévues pour les 3 années de 2012 à 2014. Ce plan d’action est appuyé par la fondation Green Forum de la Suède et résulte de la première Académie Verte au Burkina Faso.

La cérémonie de remise de prix, où les Verts ouest-africains ont honoré plusieurs responsables pour leur contribution au développement de l’idéalogie écologiste en Afrique, a clôturé la journée.

Cette séance était modérée par le Dr. Muslim Idris, president des Verts du Nigéria et président de la Fédération des Verts ouest-africains.

Les récipients des prix étaient :

-          Margaret Blakers, Australia

-          Eva Goes, Sweden

-          Papa Meisa Dieng, Senegal

-          Adamou Garba, Niger

-          Toussaint Hinvi, Benin

-          Kossivi Addesou, Togo

-          Jaye Allan, Australia

-          Fadimata Bintou Touré, Mali

 

DEUXMIEME JOUR:

 

Le deuxième jour était chargé, car il fallait traiter plusieurs points omis le jour précédent.

Nous avons démarré par une présentation par Mme Daniella Police Michel, l’une des dirigeants des Verts de l’île Maurice, sur les compétences multilingues des membres de la FEVA. Cette séance était modéréé par M.Toussaint Hinvi, president des Verts du Bénin et M. Adessou Kossivi, des Jeunes Verts du Togo. Voir http://lingalog.net/dokuwiki/

Après cette présentation, le congrès a procédé à l’admission des nouveaux membres. Le Togo et la Mozambique étaient admis membres de la FEVA à part entière, tandis que le Gabon et la Sierra Leone étaient admis à titre de membres associés. On les a encouragés à finaliser le processus d’inscription du parti Vert à l’Officiel et de refaire ensuite la demande.

Cette séance était modérée par M.Adamou Garba, président du parti Vert du Niger et M.Adama Sere, premier président adjoint de la FEVA

La prochaine séance titulée: ´La réorganisation de la Fédération des Jeunes Verts africains’, ce qui était modérée par M.Kelvin Kaunda, président des Jeunes Verts de Zambie/représentant jeune au comité de la FEVA et Mme Nma Emeruwah, Coordinatrice nationale des Verts du Nigéria.

Ils ont informé le congrès que les Jeunes Verts africains s’étaient réorganisés et avaient élu Adessou Kossivi des Verts du Togo comme président, Teboho Mashota des Verts de l’Afrique du sud comme secrétaire des finances et Mohamed ATTAFI des Verts de la Tunisie comme secrétaire.

Les Jeunes Verts africains ont aussi élu quatre représentants au conseil d’administration des Jeunes Verts mondiaux, à savoir: Rose Wachuka du Kenya, Michel Perlo du Sénégal, Nassima Guettal d’Algérie et Forget Chinomona du Zimbabwe.

Il fut proposé que toutes les six sous-régions reconnues par la FEVA devaient voter leurs présidents régionaux, qui deviendraient automatiquement des vice-présidents du comité des Jeunes Verts africains.

Tous les pays membres de la FEVA sont obligés d’accueillir les Jeunes Verts, du fait que ces derniers sont les jeunes membres de leurs partis écologistes, et aussi d’encourager les filles/les femmes à participer activement dans la vie du parti.

Après une pause-café, le congrès a abordé les points de l’ordre du jour du deuxième jour. Le premier point était la proposition d’amendements aux Statuts de la FEVA.

Cette séance était modérée par M.Didace Pembe (député écologiste), président du parti Vert congolais et M. Badono Daigou, président des Verts du Tchad..

Uniquement M. Charles Lwanga Bbaale, président du parti écologique d’Ouganda avait proposé un amendement, en demandant la prolongation des mandats des membres du conseil d’administration, après un mandat non-renouvelable de 4 ans.

De suite à une consultation des Statuts, on s’est accordé qu’il n’était pas nécessaire d’amender ce point, car il faisait mention d’un mandat à temps limité,  renouvelable une fois.

 Le congrès a décidé de ne pas appliquer la proposition par le Mali d’éditer le texte en français.

Aucun amendement a été accepté au cours de la séance plénière, en vue de la date butoire déjà passée le 20 mars.

Toutefois, les modérateurs ont propose l’application d’un point dans les Statuts qui mettra en place une commission d’éthique.

Cette commission aura la tâche du monitoring et de l’évaluation de toute structure organisationnelle ainsi que l’admission de nouveaux membres.

Il fut convenu que les membres se réunissent dans leurs groupements régionaux pour élire un candidat qui représentera leur région dans cette nouvelle commission, conforme aux stipulations des Statuts de la FEVA.

Les membres du commission:

  1. Président, M. Sylvio Michel ( Les états dans l’Océan Indien)
  2. Première secrétaire, M. Joao Massango ( région de l’Afrique australe)
  3. Deuxième secrétaire, M. Napo Nissao ( région de l’Afrique de l’ouest)
  4. Membre, M Zitouni Abdelkader ( region de l’Afrique du nord)
  5. Membre, Mme Phoebe Akinyi Nyawalo ( région de l’Afrique de l’est)

Il fut noté que l’Afrique centrale n’était pas en mesure de nommer un représentant, puisque les deux membres présents occupaient déjà des postes. Cette région va bientôt nommer un représentant.

Après la pause-déjeuner, nous étions très contents d’accueillir deux invités spéciaux: le sénateur Bob Brown, président des Verts australiens et la sénatrice Rachel Siewert, l’organisatrice du parti Vert au parlement. Tous les deux nous ont offert des paroles d’encouragement et les membres de la FEVA ont échangé vivement avec eux. Le Président de la FEVA leur a présenté des cadeaux et nous avons fait ensemble des photos de famille.

Sénateur Bob Brown a réaffirmé son appui continue aux Verts africains et aux Verts du Rwanda en particulier. Il a promis de visiter bientôt Kigali. Cette séance était modérée par Mme Robinah Nanyunja, Présidente adjointe du parti écologique d’Ouganda.

La prochaine séance s’est occupéé de l’actualisation de la Charte des Verts africains, modérée par M.Alexis Mugisha des Verts du Rwanda et Mme Tebogo Mashota des Verts de l’Afrique du sud.

Cette séance était brève, car les membres étaient d’accord que toute actualisation adoptée par le congrès des Verts mondiaux à leur charte, serait également appliquée à la Charte des Verts africains.

La prochaine séance devait proposer et adopter des résolutions africaines au congrès des Verts mondiaux. Cette séance était modérée par M.Adama Sere, secrétaire-général des Verts du Burkina Faso et M.Patrick Sindane, president des Verts de l’Afrique du sud.

Les résolutions suivantes ont été adoptées et remises au congrès des Verts mondiaux:

Resolution du Mali:

- Condamne le coup d’état militaire qui avait lieu le 22 mars 2012.

-Appelle à la protection et la restauration des Statuts nationaux du 25 février 1992

- Appelle à la libération immédiate et non-conditionnelle de tous les prisonniers politiques et militaires

- Appelle au respect de toutes les libertés civiles et l’organisation d’élections libres et transparentes

Resolution de l’île Maurice:

- Appelle à la restitution de l’Archipel Chagos à l’île Maurice et à l’application du droit de retour des chagossiens dans leur patrie

- Appelle au soutien :

a) aux mouvements africains et du Diaspora dans leurs demandes de compensation

b) au parti des Verts-fraternels dans leur demande de compensation de la France, la Grande-Bretagne et du Pays-bas.

- Appelle au soutien pour interdire l’exportation d’île Maurice et l’utilisation dans des expériences en laboratoires européens et aux USA des “macaques à longue queue”.

Résolution du Maroc:

- Appelle contre la discrimination politique contre les femmes dans le monde arabe.

Résolution de la Tunisie:

- Appelle aux Verts mondiaux d’intervenir efficacement afin de réaliser la légalisation de partis Verts qui n’ont pas été inscrits à l’Officiel dans leurs pays d’origine.

Résolution de la RDC:

- Demande de compensation pour la destruction des forêts et d’autres ressources naturelles dans le Bassin du Congo.

Résolution du Niger:

- Demande l’application de la justice transitionnelle afin de réaliser la réconciliation nationale et d’assurer la gouvernance démocratique.

Résolution de la Côte d’Ivoire:

- Demande un accord juridiquement contraignant contre la déposition des déchêts toxiques, en particulier le mercure.

Résolution d’Ouganda

- Encourage le partenariat avec et le soutien d’autres partis et plateformes qui partagent nos valeurs.

- Appuie la croissance démocratique des partis Verts.

- Appelle au gouvernement d’Ouganda de permettre à la population d’exprimer ses libertés, telles le droit à la manifestation pacifique.

Résolution du Kenya:

- Condamne l’utilisation des ressources nationales du Kenya aux fins des dépenses militaires en Somalie.

- Accorde un appui préférentiel à la population de la Somalie.

- Propose des moyens pacifiques de mettre fin au conflit en Somalie.

Résolution du Madagascar:

- Appelle à la tenue dans les plus brefs délais possibles des élections législatives et présidentielles , et à la fin du gouvernement de transition.

- Soutient la candidature de la Présidente du Parti Vert.

Résolution du Sénégal:

- Appelle à la coopération entre les Verts et les organisations de pêche.

Dans la séance finale on a entendu les salutations des observateurs:

 

-          Représentante des Verts de la Suède, Mme Bodil Ceballos (MP). Elle était heureuse de constater que l’idéalogie verte se répand à travers l’Afrique et elle a réitéré l’appui de la Suède aux Verts africains.

 

-          Représentante de la fondation Green Forum de la Suède, Mme Inger Schorling a félicité les Verts africains d’avoir réussi ce congrès et elle a promis une collaboration continue. Elle a pu constater par rapport au premier congrès de la FEVA à Kampala que les Verts africains avaient mûri.

 

-          Représentant des Verts des Etats-Unis, M.Bob Marsh était ravi d’avoir participé à ce congrès et il a invite les Verts africains à assister à la Convention du parti Vert des USA en juillet 2012.

 

-          Observateur des Verts des Etats-Unis en Californie, M.Mike Feinsten était heureux de faire partie de ce congrès  et il a réaffirmé que plusieurs sitesweb qu’il a achetés il y a quelques années, pour les Verts africains existent encore. Il a exhorté les membres à prendre des mesures appropriées, avant que ces sitesweb ne soient pas périmés.

 

-          Le représentant du Parti Vert européen, M.Juan Behrend était très content que la Fédération des Verts africains a pris de taille et fonctionne très bien. Il a félicité tous les membres de cette réussite et a promis une collaboration étroite entre le Parti Vert Européen et la FEVA.

 

Enfin, le président a prononcé des paroles de clôture, en remerciant tous les membres de leur patience et d’avoir mené à bien le programme du congrès.

 

Le 2ème congrès de la FEVA étant déclaré clos, on a invité tous les membres à participer à la cérémonie d’ouverture du 3ème congrès des Verts mondiaux.