You are here

Rapport Exécutif des Verts Africains à la Coordination des Verts mondiaux

Rapport Exécutif de la fédération des Verts africains à presenter à la réunion de la Coordination des Verts mondiaux en Estonie, en octobre 2010

Fédération des Verts africains - FEVA

Rapport exécutif à presenter à la réunion de la Coordination des Verts mondiaux en Estonie, en octobre 2010

Récapitulation exécutive:

La fédération des Verts africains – la FEVA fut officiellement créée le 17 avril 2010, à l’occasion de la tenue du Congrès des Verts africains à Kampala en Ouganda. La FEVA est aussi connue sous le nom de The African Greens Federation - AGF en anglais. C’est une coalition de Mouvements et de Partis politiques écologistes en Afrique.

La FEVA se compose de vingt-deux membres fondateurs et l’adhérence actuelle s’établit à vingt-six pays. La liste est en annèxe.

Le processus de la mise en place d’une Fédération des Partis politiques écologistes en Afrique remonte au Premier Congrès des Verts Mondiaux à Canberra en AUSTRALIE en 2001, où on a accordé à l’Afrique la chance de préparer et d’acceuillir le deuxième Congrès des Verts Mondiaux en 2008. Cela s’est avéré impossible car, malgré plusieurs tentatives il n’existait toujours pas en 2008 une fédération officielle des Verts africains.

Le Congrès était donc tenu au Brésil d’avril en mai 2008. Au cours de la réunion au Brésil des Verts africains, on a souligné le désir de créer une fédération politique, et on a élu de nouveaux représentants à la Coordination des Verts Mondiaux, à savoir M.Adamou Garba du Niger, M.Frank Habineza du Rwanda et Mme Juliana Mugure du Kenya. Ces trois représentants ont élaboré un programme dont l’objectif fut de réunir tous les Verts africains sous un même toit. La Société Verte du Rwanda a proposé un projet intitulé le Renforcement des Capacités des Verts africains remis à Green Forum de la Suède et approuvé en mars 2009.

Ce projet a rendu possible des programmes d’échanges en Afrique : dans l’ouest, le nord, l’est, le centre et le sud. Après la première visite d’échange en Afrique de l’Ouest entre le Ghana et le Bénin, on a planifié une Réunion préparatoire des Verts africains au Bénin en juillet 2009 dans le but de formuler l’ordre du jour et de préparer la documentation pour le Congrès des Verts africains.

On avait prévu de tenir le Congrès des Verts africains au Ruanda, mais en vue des défis politiques on a choisi Kampala en Ouganda. La réunion au Bénin a vu la création d’un Comité de Pilotage du Mouvement des Verts africains mandaté de préparer le congrès. M.Frank Habineza a été élu Président et chaque région africaine était représentée au Comité. Après ces programmes d’échanges, de nouveaux partis politiques écologistes sont nés en Zambie, en Ouganda et au Ruanda et en fin de compte le Congrès des Verts africains était tenu en avril 2010 à Kampala en Ouganda.

PRINCIPALES REALISATIONS DE LA FEDERATION de mars 2009 en octobre 2010

• Partis et mouvements politiques nationaux écologistes créés ou renforcés

Nouveaux Partis Politiques créés:

  • Le Parti écologiste d’Ouganda(enregistré) va participer dans les élections présidentielles et législatives en 2011.
  • Le Parti Vert National Révolutionnaire de Zambie (enregistré)
  • Parti Vert Démocratique du Ruanda (pas encore enregistré, mais joue déjà un grand rôle sur la scène nationale politique et a présenté un candidat dans les élections présidentielles passées)
  • Parti Vert de la Somalie, actif dans deux zones sécurisées de la Somalie: Somali Land et Punt Land.

Mouvements renforcés:

  • Mouvement Vert du Burundi (enregistré)
  • Parti Vert du Ghana (au stade de la collecte des signatures).
  • Mouvement Vert du Ghana (en train de s’enregistrer)
  • Mouvement Vert du Nigeria (enregistré)
  • Mouvement Vert d’Ouganda (enregistré)
  • Société Verte du Ruanda (enregistrée)
  • Société Verte Arusha de Tanzanie (enregistrée)
  • Jeunes Verts du Kenya (enregistrés)

Nous souhaitons vivement que ces mouvements vont contribuer à créer, renforcer ou soutenir des partis politiques écologistes dans leur pays respectifs.

Le Forum des Verts africains, canau de communication créé de suite au Congrès des Verts Mondiaux au Brésil a été renforcé et ses membres s’engagent plus activement sur la scène politique en Afrique.

La liste d’adresses électroniques des Verts africains (agn-forum@africangreens.org) a été actualisé et un plus grand nombre de membres s’y adhèrent. Cette liste sert actuellement de canau principal de communication à tous les Verts africains. Cette liste n’est assujettie à aucun contrôle sécuritaire. Elle est ouverte. On ne censure pas les messages sur cette liste. Quand on affiche un message, le responsable du courrier vous informe que le message est parti. Elle est différente de la liste d’adresses que nous avons utilisé auparavant qui censurait les messages. Par conséquent, nous avons demandé aux membres de faire preuve de discipline s’ils veulent se servir du courrier électronique l’agn (réseau des Verts africains).

Nous avons ouvert l’accès aussi à des écologistes des autres continents qui s’intéressent à l’Afrique.

La création d’un site web des Verts africains

Nous avons crée en Suisse et nous gérons depuis un an un nouveau site webwww.africangreens.org. C’est le site de notre liste de courrier électronique.

Ce site web aide les Verts africains à se faire mieux connaître en Afrique et dans le monde. Il nous lie à des réseaux sociaux, tels: Facebook, Flicker, YOUTUBE etc.Nous voulons les exploiter davantage dans l’avenir.

Elaboration d’un répertoire des membres des Verts mondiaux

Un répertoire de tous les membres des Verts africains a été conçu et se loge sur le site web. L’accès au grand public n’est pas encore accordé.

Des visites d’échanges et des réunions

Une visite d’échanges a été effectué en avril 2009 dans la région de l’Afrique du nord, dans le but de résoudre des problèmes au Maroc et en Tunisie. Des rapports ont été publié à cet effet. Cette visite devait renforcer le Parti Vert du Maroc mené par Mme Fatima Alaoui et nous a permis de participer à la Premiere Université Verte africaine.

On a fait une visite officielle aussi au Parti Vert d’Egypte au Caire et il nous a beaucoup encouragé d’apprendre de leurs expériences.

Encore une autre visite d’échanges a été faite en Afrique de l’Ouest; au Ghana et au Bénin. Cette visite avait pour résultat l’adoption des réunions préparatoires des Verts africains au Bénin, ce qui a influencé la forme que prend la politique des Verts africains.

Une Charte et des Statuts constitutionnels des Verts africains Au cours de la réunion préparatoire des Verts africains au Bénin, nous avions l’occasion de revoir la Charte des Verts africains que nous avons décidé de discuter au cours du Congrès des Verts africains. Les Statuts qui approuvaient la création du Mouvement des Verts africains ont été adopté au cours de cette réunion.

Appui à la campagne sur le changement climatique et surtout aux activités de plantation des arbres au Ruanda

Une pépinière de 30,000 arbres a été préparé et des arbres plantés en novembre 2009.

Visite d’échanges aux Verts de l’Afrique centrale

Membre de la Coordination des Verts mondiaux, M.Adamou Garba, a fait une visite au Cameroun, au Tchad, au Congo Kinshasa, au Congo Brazzaville et en Republique Centr’africaine. Des photos et un rapport de visite étaient publiés.

La visite aux écologistes en Afrique centrale a entraîné bien des résultats positifs, telle la création de la Fédération des Partis écologistes de l’Afrique centrale mené par M.Didace Pembe Bokiaga, Préident du Parti écologiste de la RDC.

Congrès des Verts africains en avril 2010, à Kampala en Ouganda.

Avant l’avènement du Congrès des Verts africains du 16 au 19 avril 2010, les Verts d’Ouganda avaient tenu le 15 avril un congrès: Le résultat final de ce congrès était l’élection du conseil national d’administration du Parti Ecologiste d’Ouganda, déjà enregistré (EPU), avec à sa tête M.Charles Lwanga Baale. Et ce congrès a marqué la mise en oeuvre du Protocole d’accord signé par l’Organisation Populaire Nationale/NAPO et le Mouvement Ecologiste d’Ouganda /UGM qui signalait la création du Parti Ecologiste d’Ouganda.

Le 16 avril 2010, des réunions régionales des Verts de l’Afrique centrale, australe et orientale et celle des Etats de l’Océan Indien ont été tenues et on a élu un représentant régional de chaque région, qui doit représenter la Région au conseil d’administration de la Fédération continentale africaine.

Le 17 avril 2010, l’ouverture officielle du congrès s’est bien déroulée, marquée par les discours formidables des différents orateurs. La journée s’est conclue avec l’adoption officielle du nom de la Fédération des Verts africains qui s’est développé du nom le Mouvement des Verts africains adopté au Bénin. On a aussi adopté les Statuts constitutionnels de la Fédération, avec des amendements.

- Le 18 avril 2010, était le jour des élections du conseil d’administration. Dr. Idris Muslim du Nigeria avait présidé cette séance, assisté par M.Antoine Kimyonvyi du Burundi.

Les délégués du Kenya ont voulu savoir les critères du vote et d’élection. Après quelques éclaircissements du président, pourtant ils ont décidé de se retirer du processus, prétendant ne pas être d’accord avec les procédures.

M. Zitouni, délegué du Parti Vert de Tunisie s’est aussi retiré du processus, à cause d’un malentendu et du désaccord avec la procédure électorale.

Le processus du vote était un vote par pays. Vingt-deux (22) pays ont participé ans les élections.

Les postes ont été vigoureusement contestés par de divers candidats, sauf les postes de Président, Premier Vice Président, et Secrétaire-général où il y avait un seul candidat. Après l’élection les membres suivants ont été élus au conseil d’administration;

NOM , PAYS, POSTE

M. Frank Habineza, Ruanda, Président

M. Sere Adama, Burkina Faso, 1ier Vice-Président

Mme. Saraha Georgette Rabeharisoa, Madagascar, 2ième Vice Présidente

M. Papa Meisa Dieng, Senegal, Secrétaire Général

M. Charles Lwanga Baale, Ouganda, Trésorier

M. Badono Daigou, Tchad, Secrétaire publicitaire

Mme. Bihibarake Anne Marie, Burundi, Coordinatrice des Femmes

Mme. Winnie Quaye , Ghana, Jeune Représentante

M. Kelvin Kaunda, Zambie, Jeune Représentant

Les Sous-régions ont aussi remis les noms de leurs représentants au conseil d’administration de la FEVA:

NOM, PAYS, REGION

Mme. Jean M.V. Kantengwa, Ruanda, Afrique de l’est

Mme. Fatima Alaoui , Maroc, Afrique du nord

M. Laurent Avit Bokonas, RCA, Afrique centrale

M. Idrissa Djagno , Niger, Afrique de l’Ouest

M. Laurent Anpilahy , Madagascar, Etats de l’Océan Indien

M. Patrick Sindanane, Afrique du sud, Afrique australe

Mme. Nma Emeruwah du Nigéria a été élue pour remplacer Mme Juliana Mugure à la Coordination des Verts mondiaux. M. Pembe Bokiaga, Didace de la République Démocratique du Congo a été élu occuper le poste additionnel pour l’Afrique à la Coordination des Verts mondiaux.

M.Frank Habineza et M.Adamou Garba ont retenu leurs postes à la Coordination des Verts mondiaux.

En supplément, encore quatre postes étaient disponibles conformément aux dernières délibérations de la GGC, pour permettre à chaque continent de se doter de suppléants à la Coordination des Verts mondiaux. Un poste de coordinateur administratif a été créé dans chaque fédération :

NOM, PAYS

Dr. Idris Muslim, Nigeria (Secrétaire administratif africain)

M. Gregorio Nsumbu Mbala, Angola (Membre)

M. Aimé Padonou, Bénin (Membre)

M. Mohammed Tounkara, Guinée (Membre)

M. Eddy Michel de l’Isle Maurice et M. Luc Atundu de la RDC ont été élus commissaires aux comptes à la fédération.

L’élection a occupé une journée entière et à la fin, elle était réussie.

Au cours de la troisième séance plénière, le Règlement intérieur, les Procédures et la Charte des Verts africains ont été adoptée.

Aussi adoptée était la prise de position des Verts africains sur le changement climatique, selon la proposition de la GGC.

L’assistance a aussi adopté les frais d’adhérence de 100 USD et la cotisation annuelle de 50 USD. Au cours du congrès, le Nigéria, le Madagascar et le Maroc se sont acquittés de leurs frais.

Le Congrès a aussi adopté que le siège social de la fédération soit au Burkina Faso.

DEVELOPPEMENTS APRES LE CONGRES DE KAMPALA

Des Partis membres ont augmenté leurs activités dans leurs pays respectifs et d’autres ont participé dans des élections:

Au Ruanda: le Parti Vert Démocratique du Ruanda a dû confronter de nombreux défis avant les élections présidentielles en août 2010. Quelques jours après le Congrès des Verts africains à Kampala, trois membres de haut rang y compris le Secrétaire-général ont défecté du parti.

Le 13 juillet 2010, son Premier Vice-président, M.André Kagwa Rwisereka était porté disparu et le 14 juillet 2010 il était retrouvé décapité. Cet assassinat a occasionné des craintes et des malaises au sein des membres du parti et des nationaux dans le grand public. On a bloqué la participation du parti dans les élections présidentielles et le parti se bat toujours pour se faire enregistrer. A voir pour davantage d’informations sur la lutte pour l’enregistrement du parti (http://rwandagreendemocrats.org/spi...).

Des membres de la Fédération des Verts africains ont participé au Deuxième Congrès des Jeunes Verts mondiaux en Allemagne, du 8 au 14 août 2010. Notre membre du conseil d’administration, M.Kelvin Kaunda a été élu l’un des représentants africains de la GYG (Jeunes Verts Mondiaux). D’autres élus sont M. Roselin Monlogla du Parti Vert du Bénin et Melle Ann Bulimu des Jeunes Verts du Kenya. On est en train de sélectionner un quatrième délégué, fort probablement de la région de l’Afrique du nord.

Le Président de la FEVA a participé dans l’Université d’Eté (Journée d’Eté Europe Ecologie - Les Verts 2010), et a prononcé le discours principal au sujet des Verts mondiaux ; des Verts africains et des Verts du Ruanda.

Le Président de la Fédération des Verts africains a participé dans un atelier de Formation a base de Résultats, organisée à l’intention des Partis politiques et des Organisations, tenue en Suède du 14 au 18 août 2010. Il a présenté un texte de projet sur le renforcement des capacités de la Fédération des Verts africains. Cet atelier a été organisé par Green Forum de la Suède, avec un appui de l’Agence Suédoise de Développement international : Sida.

RECONSTITUTION DE LA FEDERATION

Le 20 septembre 2010, le conseil d’administration de la Fédération des Verts africains a organisé une réunion skype et formulé les résolutions suivantes:

Réaffirmation de la suspension de la participation de Mme Fatima Alaoui dans aucune correspondence au site partagé (liste du courrier électronique) de la FEVA. Réaffirmation du remplacement immédiat de Mme Fatima Alaoui représentant la FEVA en Afrique du nord, par Dr.Mohamed Awad du Parti Ecologiste de l’Egypte.

Adoption que M.Adamou Garba, Président du Parti Vert du Niger remplace M.Idrissa Djagno qui a défecté du Parti Vert du Niger mais qui avait été élu à Kampala représentant de l’Afrique de l’Ouest. M.Adamou Garba devient le représentant de l’Afrique de l’Ouest au conseil d’administration de la FEVA jusqu’aux prochaines élections/à la prochaine assemblée générale.

Adoption que le Parti Vert Démocratique du Ruanda remplace la représentante de l’Afrique de l’est, Mme Jean Marie Vianey Kantengwa, qui a défecté du parti, par un autre délégué ruandais. La nouvelle représentante est Mme Carine Maombi.

PERSPECTIVES DE LA FEDERATION POUR L’AVENIR

Le 27 septembre 2010, le conseil d’administration de la FEVA a convoqué une réunion skype et a adopté les plans suivants:

Siège social de la Fédération des Verts africains :

Le congrès fondateur de la FEVA à Kampala a adopté Ouagadougou au Burkina Faso comme ville d’accueil du siège social de la FEVA.

La FEVA va partager le même bureau que le parti écologiste du Burkina Faso.

On va créer des bureaux régionaux de la FEVA en Afrique du nord, de l’ouest et de l’est et en Afrique centrale et australe

Les Amis des Verts du Burkina Faso et de la FEVA, et la FEVA elle-même pourront contribuer par des frais d’adhérence et des dons à fournir l’appareillage de bureau: des ordinateurs et téléphones, du personnel bénévole

Les Verts du Burkina Faso vont repérer des volontaires à gérer le bureau

Enregistrement officiel de la FEVA:

Les Verts du Burkina Faso vont faciliter la procédure de l’enregistrement officiel de la FEVA et de son siège social à Ouagadougou (par la fourniture des documents constitutifs, du PV du congrès fondateur et de la liste des membres).

Académie des Verts africains

La réunion a adopté le concept de l’Académie des Verts africains en tant que mécanisme dont se servira la FEVA pour répandre des connaissances et renforcer l’idéologie écologiste au sein des partis politiques nouveaux et anciens.

On a échangé sur la nécessité d’analyser l’Idéologie Verte pour l’insérer dans son contexte de la scène politique continentale africaine, pour rehausser notre pertinence aux yeux des électeurs et de nos populations.

Nous allons lancer l’Académie des Verts africains au Burkina Faso en avril 2011 sous la forme des ateliers de renforcement des capacités selon le modèle des Universités Vertes d’Eté européennes.

Cet événement va avoir lieu tous les ans, mais en Afrique on va l’organiser au niveau régional, car les déplacements à travers le continent africain coûtent trop cher.

Des thèmes comprennent les principes fondamentaux des Verts, ce qui distingue le parti Vert des autres partis politiques, la vue mondiale des Verts, une Cellule de Rélexion/Académie des Verts africains et l’adoption de l’idéologie Verte en contexte africain.

Le lancement de l’Académie des Verts africains va se faire en même temps que le lancement du siège social de la FEVA à Ouagadougou, au Burkina Faso en avril 2011. On anticipe la participation d’un grand nombre de membres ouest-africains.

Nous souhaitons la représentation régionale à cet événement, mais nous ne pouvons pas accueillir tout le monde, alors nous demandons aux membres des autres régions de payer eux-mêmes leur déplacement. La FEVA va payer l’hébergement et la restauration.

La FEVA va aider les partis écologistes surtout en Afrique de l’est et en Afrique australe de se faire enregistrer.

Un appui et le renforcement des capacités des partis nouveaux-créés en Ouganda, en Zambie et au Ruanda.

Appuyer la création d’au moins trois nouveaux partis écologistes dans la Région de l’Afrique australe.

La FEVA veut les encourager à participer dans les élections communales et législatives.

PROGRAMME ELECTORAL DES PARTIS MEMBRES

Des partis Verts vont participer dans les élections nationales. A l’heure de l’élaboration de ce rapport, nous sommes conscients des intentions des partis suivants:

NIGER

Le Parti Vert du Niger est en train de négocier une coalition avec deux (2) autres partis nationaux et veut contester des élections communales, législatives et présidentielles.

MADAGASCAR

Le Parti Vert Hasin’I Madagasikara va participer dans les élections communales, législatives et présidentielles de décembre 2010 en mai 2011. La responsable du parti, Mme Saraha Georgette Rabeharisoah va participer dans les élections présidentielles.

BURKINA FASO

Le Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso (R.D.E.B.F) ne participe pas dans les élections présidentielles de novembre 2010 mais va présenter des candidats dans les élections communales et législatives de 2011 et 2012.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Il y aura des élections présidentielles, législatives et provincielles en RDC: le 27 novembre 2011: élections présidentielles (1ier tour) et législatives. Le 26 fevrier 2012: élection présidentielle (2ieme tour) et les élections provincielles. Le Parti Ecologiste Congolais (PECO) va participer à tous les niveaux sauf dans les élections présidentielles où le parti n’a pas de candidat.

OUGANDA

Le Parti écologiste d’Ouganda présente un nombre de candidats aux élections communales et législatives en décembre 2010. On espère que le candidat présidentiel va satisfaire les critères et pouvoir contester les élections.

TCHAD

Il y aura des élections parlementaires au Tchad en novembre 2010, des élections municipales en décembre 2010 et les élections présidentielles en avril 2011. Les Verts du Tchad vont participer à tous les niveaux.

COTE D’IVOIRE

Il y aura des élections présidentielles, législatives et communales en octobre 2010. Le Parti Vert de Côte d’Ivoire va participer dans les élections législatives et municipales.

ANGOLA

En septembre 2012, il y aura des élections présidentielles en Angola. Le Parti National Ecologiste de l’Angola (Partido Nacional Ecologico de Angola) va participer dans les elections présidentielles comme prévu et le candidat potentiel des Verts de l’Angola est Ing. Gregorio Nsumbu Mbala.

LES ADHERENTS ACTUELS DE LA FEDERATION

1. Parti écologique de l’Ouganda

2. Parti Vert Démocratique du Ruanda

3. Mouvement Vert du Burundi

4. Parti Vert Mazingira du Kenya*

5. Parti Démocratique Vert de la Somalie

6. Parti Vert National Révolutionnaire de la Zambie

7. L’Alliance sociale-Verte de l’Afrique du sud

8. Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso

9. Parti Ecologiste pour le Développement du Burkina

10. Fédération Démocratique des Ecologistes du Sénégal (FEDES)

11. Parti Vert du Mali

12. Parti Ecologiste Ivoirien

13. Rassemblement pour un Sahel Vert/Parti Vert du Niger

14. Mouvement Vert du Nigéria

15. Mouvement Vert du Ghana

16. Parti Vert du Bénin

17. Parti Vert du Guinée ( PVG)

18. Parti "Tunisie Verte"

19. Parti Vert de l’Egypte

20. Parti des Verts Pour le Développement du Maroc.

21. HASIN’I MADAGASIKARA (Parti Vert de Madagascar)

22. Les Verts Fraternels de l’Isle Maurice

23. Le Parti Vert du Tchad

24. Parti Ecologiste Congolais (PECO)

25. Parti National Ecologique de l’Angola

26. Mouvement des Verts centr’africains

ADHERENTS A LA FEDERATION DES VERTS AFRICAINS, octobre 2010

No. Nom du Parti/Mouvement, Parti Responsable/Représentant, Adresse de contact

AFRIQUE DE L’EST

1. Ecological Party of Uganda, Mr.Charles Lwanga Baale, ecologicalpartyofuganda@gmail.com

2. Democratic Green Party of Rwanda, Mr.Frank Habineza, info@rwandagreendemocrats.org

3. Mazingira Green Party of Kenya, Prof.Wangari Mathai, mazingiragreenparty@yahoo.com

4. Burundi Green Movement, Mr.Antoine Kinyomvyi, kinyomvyi@yahoo.com

5. Democratic Green Party of Somalia, Abdullahi Yasin Mahamoud, abdullahimahamoud@gmail.com

AFRIQUE DU SUD

6. National Revolution Green Party Zambia, Mr.Kelvin Kaunda, kelvinkaunda@yahoo.com

7. South African Social Green Aliance, Teboho Mushota, tebogomashota@hotmail.com, sindane@gmail.com

ETATS DE L’OCEAN INDIEN

8. Les Verts Fraternels Mauritius, Mr. Slyvio Michel, sylvio.michel@gmail.com

9. Parti Vert Hasin’I Madagasikara, Ms. Saraha Georget RABEHARISOA, madahasin@gmail.com,

AFRIQUE DU NORD

10. Egyptian Green Party, Dr.Mohamed Awad, awad@egyptiangreens.com, awadenator@gmail.com

11. Parti des Verts Pour le Développement du Maroc, Ms.Fatima Alaoui, lesvertsmaroc@yahoo.fr

12. Parti Tunisie Verte, Mr. Abdelkader Zitouni, tunisie.verte@gmail.com

AFRIQUE CENTRALE

13. Parti Ecologiste Congolais (DRC), Mr.Didace Pembe, peco_rdc@yahoo.fr, pbdidace@yahoo.fr

14. Partido Nacional Ecológico de Angola, Eng. Gregorio Nsumbu Mbala, gregoriopnea@yahoo.fr

15. Mouvement des Verts de Centrafrique, Mr. Laurent-Avit Bokonas, bokonas2001@yahoo.fr

16. Union des Ecologistes TCHADIENS –LES VERTS, Mr.Badono Daigou, badonodaigouhenri@yahoo.fr

AFRIQUE DE L’OUEST

17. Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso, Mr.Ram Ouedraogo, ram.ouedraogo@presidence.gov.bf, rouedraogo96@yahoo.com

18. Fédération Démocratique des Ecologistes du Sénégal (FEDES), Mr. Ali Haidar, haidar.el.ali@gmail.com, papameissa@gmail.com

19. Parti Ecologiste pour le Développement du Burkina, Mr.Hamidou Sore, lhamidousore@yahoo.fr

20. Parti Ecologiste du Mali, Ms. Fatimata Bintou Touré, pedumali@yahoo.fr, alassanemohamed@yahoo.fr

21. Parti Ecologique Ivoirien, Mr. Edmond Edouard N’GOUAN, parti_ecologique_ivoirien@yahoo.fr

22. Rassemblement pour un Sahel Vert/Niger Green Party, Mr.Adamou Garba, agarba_99@yahoo.com

23. Nigeria Green Movement, Dr.Idris Muslim, drimuslim@yahoo.com

24. Benin Green Party, Mr. Toussaint Hinvi, hinvitos@yahoo.fr

25. Guinea Green Party ( PVG), Mr. Mohamed Tounkara, faila_trois@hotmail.com, tounkrat@gmail.com

26. Ghana Green Movement, Ms.Winnie Quaye, sheegororo@yahoo.com

• Nous avons l’intention d’organiser une rencontre avec Prof.Wangari Maathai pour nous rassurer de la prise de position du Kenya après le congrès.

• Nous observons aussi de près la croissance des Jeunes Verts du Kenya

le 5 octobre 2010

Fait par Frank HABINEZA, aidé par Nma EMERUWAH

Traduit de l’anglais par Jaye ALLAN