You are here

Ecologie politique en Afrique de l’Ouest

Dakar : le processus électoral passé au peigne fin en Académie Verte

Du 15 au 17 septembre 2017, la Maison de la Presse de Dakar, capitale sénégalaise a abrité les travaux de l’Académie Verte de la Fédération des partis Verts d’Afrique de l’Ouest sous le thème : « Elections : solutions locales pour un désordre global ».

Financé par les GROEN de Belgique, la rencontre qui a regroupé les présidents et représentants des partis membres de la Fédération des partis verts d’Afrique de l’Ouest (FéPEV-RAO) avec la participation du Président des Verts d’Afrique, venus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Rwanda, du Sénégal et du Togo a, également, été l’occasion d’une belle rencontre avec des sommités de la Classe politique sénégalaise et du milieu anniversaire sénégalais.

C’est ainsi que la cérémonie d’ouverture placée sous la présidence de M. Ousmane Tanor, Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales a vu la participation de plusieurs leaders politiques.

Les travaux, organisés en trois panels  axés sur “Démocratie et tyrannie élective en Afrique”, “La transition écologique : la social-écologie, comme fondement d’un nouveau projet politique ” et “Ecologie politique et idéologies du futur? Nos alliances politiques futures ? ”. ont permis d’entendre et d’échanger avec d’éminents universitaires,  experts et hommes de terrain sur les questions électorales et bien d’autres sujets comme les éco villages et le phénomène d’accaparement des terres dans la région Afrique de l’Ouest.

Les travaux ont pris fin sur l’île emblématique de Gorée chargée d’histoire et qui interpelle la conscience de l’humanité sur l’un des plus odieux crimes de l’humanité appelé : ESCLAVAGE. Une belle occasion pour les Verts d’Afrique de l’Ouest de recentrer leurs préoccupations sur l’avenir politique de la région et du continent.

 

Adamou GARBA, Secrétaire à la Communication de la FeVA